Warning: file_get_contents(): php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 204

Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.co.uk/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 204
June 16, 2006

Outils de recherche… le people to people de retour…

Posted by

Manuel Diaz


Tous les algorithmes du monde ne remplaceront jamais le savoir de l’humanité. Partant de ce constat il est amusant de voir qu’aujourd’hui google et Yahoo font un mélange entre leur métier de base et une sorte de social network que je qualifierai plutôt de KHnetwork (Know How network ou réseau de la connaissance ou du savoir). Ces deux outils s’appellent Yahoo Questions/Réponses et Google Answers il existe aussi Lycos QI


Je mets de côté le système de google basé sur de la vente d’information (mauvaise pioche à mon avis). Une équipe est préposée spécialement aux réponses aux questions des internautes… Le système de yahoo, lui, est gratuit et permet à tout le monde de poser une question et à tout le monde d’y répondre.
Une fois posée, la question reste “ouverte” pendant une semaine. Pendant ce laps de temps, toutes les propositions de réponses sont affichées et consultables. Au-delà de ce délai, le “questionneur” choisit la réponse qu’il juge la plus pertinente ou laisse la communauté en décider par un vote.
S’appuyant sur une communauté de 10 millions d’utilisateurs en France et de près de 500 millions dans le monde, Yahoo dont le modèle est de créer un cercle vertueux, où le contenu attire les utilisateurs qui a leur tour participent, estime que son principal concurrent est Wikipédia. Donc l’enjeu est clair : créer une base de connaissances à l’échelle planétaire.
Les versions étrangères, ouvertes depuis plusieurs mois, en Australie, au Canada, en inde aux USA en Angletterre remportent un vif succès et compte déjà plusieurs millions de questions / réponses.
“Nous avons conquis aux Etats-Unis en cinq mois 7,5 millions d’utilisateurs qui proposent déjà 10 millions de réponses, ce qui fait du service le troisième derrière Wikipedia et Dictionnary”, a expliqué Yahoo, qui compte sur l’audience générée pour accroître ses recettes publicitaires.
Le groupe espère le même succès en France et se montre plutôt optimiste: “l’Hexagone est particulièrement bien disposé à ce type de services. Toutes les classes d’âges s’y retrouvent, et perçoivent généralement ce service comme un complément aux forums et blogs”, estime Patrick Hoffsetter, directeur des produits et services de Yahoo France.
Encore un grand coup de la part de Yahoo, qui met un bon gros coup de pied dans les modèles établis comme celui de Google, qui de fait, n’a plus aucun intérêt ! Un modèle de fontionnement User to User parfaitement en phase avec son temps ! On imagine assez facilement la suite, avec un modèle payant pour les professionnels qui permet de poser des questions très “techniques” et d’être mis en relation avec des réseaux d’experts sur la question moyennant finances…

Philippe

Pour Yahoo, un vert qui ressemble à celui de wantuno. C’est dans l’air du temps on dirait.
Mis à part les considération de couleurs… je pense que c’est une tendance très tenace que de rajouter de l’humain dans le web. A près tout le web sert à relier des êtres humains et pas que des machines.