Warning: file_get_contents(): php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 204

Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.co.uk/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 204
April 21, 2006

La blogosphère continue de doubler tous les 5 mois

Posted by

amo@emakina.fr

technorato042006.gifEn octobre dernier, Technorati recensait 20 millions de blogs, il en compte maintenant plus de 35 millions.
La blogosphère garde donc un rythme de croissance assez vertigineux, que Skyblog réalise également en France : un nouveau blog à la seconde. Une grande stabilité donc, y compris sur la pérennité de ces nouveaux venus, dont un sur deux vit toujours trois mois plus tard.
Par contre, si le nombre de blogs augmente, ce n’est plus le cas de celui du nombre de billets, qui reste stable à 1,2 millions par jour.
Voilà donc un paradoxe apparent des plus intéressants pour nourrir ma réflexion sur les limites de la croissance des usages.

Jean-Luc Grellier

Attention : Réflexion à la Colombo…. “comme le dit ma femme”…
Si l’on suppose qu’un nouveau blog est l’oeuvre d’un internaute existant, qui après avoir commenté un ou deux blog par ci par là s’est rendu compte qu’il avait lui aussi des choses à dire… (cela doit représenter une part des plus importante des blogueurs), cela veut dire :
– qu’un nouveau blog est créé
– ce nouveau blogueur dit les choses sur son blog donc il commente moins…
– les commentaires sur son blog viennnent combler ce déficit
C’est certainement une des explications, car cela appliqué à l’échelle mondiale peut donner des inflexions très nettes.
D’ailleurs à un certains moment, le nombre de blog finira par atteindre son maximum, dès lors nous pourrons considérer que le phnéomène est dans une phase de stabilisation. Mais les usages viendront certainement bousculer tout cela et remettre en cause tout ces calculs. Je doute d’ailleurs sérieusement et fortement des méthodes de calcul en ce qui concerne ce phénomène… il est tout à fait impossible d’avoir des chiffres “réels”, de plus la marge d’erreur doit être énorme…
“Vous m’excuserez, il faut que j’aille aider ma femme”… ;-))

Alexis Mons

Je suis un peu perplexe sur l’indicateur du nombre de blogs existant car un blog n’a de sens que pour les conversations qu’il mobilise.
La stabilisation du nombre de post publié me fait dire que le noyau dur des blogueurs actifs est sans doute déjà dans le coup et que les petits nouveaux n’apportent pas beaucoup au flux global. Cela traduit peut-être aussi une maturité du posting, avec plus d’articles que de brèves (?) J’ai cette impression au niveau de ma veille personnelle.

Jean-Noel

Peut-être aussi que les “vieux” bloggeurs ont atteint la limite de l’outil, qu’ils en atendaient beaucoup en terme de contacts, échanges, réalisations et que les résultats ne sont pas au rendez-vous…
Moins de commentaires, moins d’échanges, du coup, moins de billets…
J’avais déjà dit que je sentais une fuite vers de nouveaux horizons, porteurs de plus de contacts, chez ma fille par exemple…
Phénoméne qui ne touche pas les nouveaux venus, normalement “inconscients” de ça.
Faudrait là, pouvoir faire une différence entre blogs institutionnels et d’entreprises et blogs de particuliers…
Et euh, sinon : bonjour à la femme de Jean-Luc 😉

papillon

Vive les blogs moi je dit 🙂