Warning: file_get_contents(): php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 204

Warning: file_get_contents(https://alt.emakina.co.uk/api/v2/snippet/navbar2.json?audiencecode=CUST): failed to open stream: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /app/www/wp-content/themes/emakina2013/functions.php on line 204
December 15, 2004

Peux-t-on encore raisonnablement se passer du haut-débit ?

Posted by

amo@emakina.fr

Quand on sait à quelle vitesse les choses bougent et l’interconnexion permanente se développe autour de nous, nous sommes bien d’accord qu’utiliser l’informatique sans réseau devient aberrant. Imaginez ce que cela peut donner sous 56kbps…
Sans parler de télécharger des choses nouvelles, les logiciels modernes intègrent des fonctions de mises à jour automatique via le réseau et pour celui qui veut suivre, cela fait un volume assez consistant de Mo à télécharger. Parmi celles-ci se trouvent les inévitables mises à jour de sécurité de tout système qui se respecte. Comment un usager sain d’esprit, qui plus est celui qui est sous Windows, voire qui a l’inconscience d’utiliser une version dépassée d’IE peut-il décemment passer à côté de ces actualisations ? Peut-être avec une vierge de Lourdes posée sur l’imprimante ? Bref, concevez-vous, avec une simple liaison RTC subir les quelques 50Mo de mises à jour bi-hebdomadaires facilement ? Rien que cela, c’est grosso-modo 4h de téléchargement mensuel !
Consulter ses mails n’est pas en soi un problème, sauf que bien sûr, il a les spams. En peu de temps, leur nombre a décuplé .Je ne sais pas vous, mais personnellement, ma messagerie liquide environ 150 pourriels par jour, ce qui représente approximativement 4Mo, soit 10 minutes journalières en RTC, donc plus de 5h par mois !
Bref, rien que sur ces deux aspects, inhérents à ce que sont les logiciels modernes et le développement des emmerdements sur le réseau, il faudrait donc compter presque 10h à regarder des barres de progression avancer sur son poste chaque mois.

Le net s’est construit il y a bien longtemps sur des modems (4 ans ?). Nous sommes passé à autre chose et tant mieux. Toujours est-il qu’un internaute français sur deux utilise encore un bon vieux 56k. Je ne sais pas comment il se débrouille, mais bon courage quand même !

Cyrille

Juste un bémol… qu’est ce que c’était bien quand même avec le 56 K… j’explique avant que certains hurlent 🙂 : En fait je trouvais le “web” plus artisanal, plus amateur, plus fun… là cela va trop viiiite 🙂

Vous n’êtes pas de cet avis Mr Dames ?

Alexis Mons

Ce n’est pas un bémol et je suis bien d’accord avec toi.
Si les usagers sous modem 56k étaient pris en compte, certains sites seraient certainement plus simples et plus efficaces, ce qui profite à tout le monde.